Vous ne connaissez probablement pas encore ce nom et pourtant vous allez le découvrir très prochainement àIMG 20160630 142852 l’euro d’Amsterdam sous les couleurs de la Belgique. Peter est un spécialiste du 1500m qui vient d’opter définitivement pour le plat pays. Dans un français qui frôle la perfection, Peter nous a raconté son parcours.

Il se nomme Callahan du côté de son père et vit depuis toujours à Chicago. Par contre ses racines belges viennent de sa mère (Wirtz) qui vient d’Anvers. Son nom complet belgo américain est donc Peter Wirtz Callahan.

 Cet athlète n’est toutefois pas un inconnu des pistes belges ou plutôt flandriennes. « Chaque année depuis toujours, je passe l’été chez l'un de mes 20 cousins à Bruxelles, Anvers ou Duinbergen. J’en profite pour participer aux courses relevées des Flanders cup comme à Oordeghem, Heuzden, Courtrai ou Gent »

 Désormais grâce à un record de 3.37.87 claqué dès sa première sortie de la saison, Peter portera le maillot noir-jaune-rouge à l’Euro avec l’espoir d’atteindre la finale. «  Je suis extrêmement fier de porter les couleurs belges et je veux donner le meilleur de moi-même pour la Belgique. J’espère aussi encore me qualifier pour les JO. J’irai tenter ma chance ce dimanche à Lokeren en espérant un bon lièvre et de bonnes conditions et sinon il restera encore le meeting de la dernière chance à Oordeghem le 11 juillet. Je suis en forme, je viens de gagner un 800m en 1.48 avant de rallier la Belgique (28/6)". A la question qui sera le favori du 1500m ? La réponse fuse, « En fait, je m’occupe que de mon propre sort, donc je ne regarde pas les autres » !

 En recevant la lettre de la fédé avec les infos concernant le voyage à Amsterdam, notre néo belge se rendait compte qu’il connaissait déjà la plupart de ses coéquipiers de nom, mais pas encore personnellement. « Il me tarde de les rencontrer et de faire équipe avec eux ».

La tête et les jambes

 Diplômé en science de l’environnement, Peter est actuellement assistant en recherche à l’université de Princeton dans le New Jersey. « Quand les étudiants sortent de l’unnif, il n’y a plus grand-chose qui se propose pour les athlètes. La perspective de rejoindre l’équipe belge tombe à pic pour moi. J’y songe depuis 2010 à devenir uniquement belge (ndr: depuis sa naissance, il possède la double nationalité). Lors de ma participation aux mondiaux juniors à Moncton, peterj’avais pris contact avec la fédération. Ensuite, entretenant de bons contacts avec Pieter Desmet et Arnaud Froidmont et chemin faisant, me voici devenu belge et affilié à l’Excelsior. De plus, contrairement aux States, en Europe il n’y a pas de saison morte. Chaque année, il y a un championnat majeur et ça c’est motivant »!

 « Je compte désormais passer plus de temps en Belgique pour participer aux évènements phares comme quelques manches de la cross cup, les championnats de Belgique et les interclubs avec mes nouvelles couleurs ». Pour l’instant il s’entraine seul en Belgique, mais il ne va pas tarder à rejoindre des sparring partner. A propos d’entrainement, Peter préfère surtout les séances de vitesse type 300m aux longues séances dures et monotones. Il place aussi pas mal de vélo et de natation dans son programme car son corps supporte mal de bouffer trop de kilomètres à pied, alors il s’adapte.

Je suis un vrai supporter de la Belgique!

Peter a commencé l’athlé à 14ans, mais s’y est spécialisé que depuis ses 18ans. « Avant je jouais encore au foot (soccer) en hiver. Il va de soi que je suis avec passion le parcours actuel des diables rouges. A un tel point que j’avoue avoir plus supporté les belges que les USA lors du dernier mondial. La Belgique a une super équipe et puis les USA dominent déjà tellement d’autres sports »…

 Inspiré par la dynamique du collectif propre aux sportifs de l’oncle Sam, Peter espère aussi un jour voir une équipe belge participer aux peter momondiaux de relais aux Bahamas. « Vu le niveau belge, on peut y faire de bonnes choses » ! Un autre rêve serait de participer aux championnats du monde à Eugene en 2019 et d’y affronter dans la même course son partenaire d’entrainement et colocataire Robby Andrews (PB a 3.34.78)…et d’y faire le doublé !

 Enfin, un dernier aspect que Peter tenait à nous partager concernant son ancrage à la Belgique ; « Mon grand père Callahan est venu combattre en Belgique dans « the battle of the ardennes » en 40-45. Un lien fort existe donc entre notre famille et la Belgique » !

 Voilà qui nous permet désormais d’encourager le nouveau Bruxellois en connaissant mieux notre compatriote!

 

 

La 8ème édition du Brussels Grand prix s’annonce palpitante.1affiche a5 Copier

900inscrits et non des moindres !

 Ce meeting a pour vocation de permettre aux athlètes de prester sur une piste de qualité mondialement reconnue. Cette année, la chasse aux minimas sera plus que jamais d’actualité. Avec l’Euro d’Amsterdam et les JO de Rio qui approchent à grandes foulées, la date butoir toute proche donne une énergie supplémentaire. Pour d’autres il s’agira de prendre ses marques à une semaine des championnats nationaux.

 Parmi les grands noms, Adam Gemili ( champion d’Europe en titre du 200m) et Jay Nduré proposeront un duel qui sentira la poudre aussi bien sur 100m que sur 200m.

 Le 110m haies s’annonce passionnant également avec une belle brochette de hurdleurs en moins de 13.70 ! Et que dire du 400m haies, chez les hommes comme chez les femmes, il y aura une odeur de minima dans l’air. Le bruxellois Arnaud Ghislain tentera d’être aspirer par cette concurrence royale pour valider son ticket pour Amsterdam. Grosse densité également sur 800 et 1500 qui vaudront la peine d’être vécus !

 Dans les concours, signalons des solides engagés au poids avec 4 hommes forts à + de 19m et un plateau de qualité en longueur à l’assaut du mythique mur des 8mètres

 Parmi les grands noms de l’athlé belge, on retrouvera Corentin Campener, Niels Pittomvils, Anne Zagré, Pieter jan Hannes, Cédric Nolf, Cynthia Bolingo, Damien Broothaerts, Dario Deborger,Jolien Boumkwo, Axelle Dauwens, Louise Carton, Antoine Gillet, Robin Vanderbemden..et tellement d'autres

 

 RDV est pris pour dimanche 19 juin à partir d’11h30 pour l’avant programme et 15h00 pour la partie principale de cette manche du pro athlé tour by adeps.

 L’entrée sera de 7€ . L’horaire est ic

Toutes les infos sont sur www.brusselsgrandprix.be

Attention, l'entrée se fera via la rue de Bouchout (comité olympique)

 350 coureurs en herbe ont galopé avec le sourire au stade Victor Boin.13324290 10153614348023365 437819651 o

Le Brussel Athletics a pris le train en marche de la « global running day » Il s’agit d’une journée spéciale où la course à pied est mise en évidence. Le but étant de donner le gout de courir aux jeunes participants.

Nous voulions proposer un évènement sur cette thématique. 2 écoles locales furent invitées au stade Victor Boin qui fut transformé en parcours de cross à obstacles pour l’occasion. Les enfants ont reçu la veille un dossard qu’ils pouvaient personnaliser. Des dessins originaux ou phrases inspirantes ornaient donc les Tshirt des runners en herbe (et sur herbe !).

Pour rendre l’épreuve ludique, nous avions parsemé le parcours d’obstacles et rejeté tout objectif compétitif. Les enfants étaient maîtres de leurs performances. Ils choisissaient leur allure et le nombre de tours à parcourir. Le tour faisant 450m, la seule condition était de courir sans marcher durant la boucle. A l’issue de celle-ci, ils avaient le loisir de se reposer à leur guise avant de repartir de plus belle. 

Franchement, on était épaté par l’enthousiasme des enfants et leur envie d’accomplir un maximum de tours. A refaire sans aucun doute, en espérant que l’envie de courir se soit emparée définitivement des enfants...et des instituteur !

 

Les photosDSCF2036IMG 20160531 143721

 

Aller au haut