Claire Orcel aura bien rentabilisé son voyage en côte d’ivoire ! Elle rentre à l’instant des jeux de la francophonie avec une médaille d’argent, un record personnel (1m88), une énorme motivation et une belle expérience sportive et humaine!

Retour sur ce fameux périple en argent avec l’athlète de la Forestoise.orcel

 

Brussels Athletics : «  Bravo pour cette belle perf, raconte nous comment s’est passé ton concours » ?

Claire Orcel : « Mon concours était vraiment très bon ! J’ai réussi tout mes sauts au premier essai sauf à 1m91 que je n’ai pas su franchir. Les sauts étaient fluides et les barres ne m'impressionnaient pas, ce qui est une bonne chose ! On était vraiment au coude à coude avec Labiche mais elle a été plus forte ce jour là ... (NDLR 1m91 réussi pour l’athlète des Seychelles)

BA: « Seulement 3 participantes, comment abordais tu ce concours en toute convivialité » ?

CO : « On était 6 inscrites au départ et nous avons fini à 3... Le podium était déjà connu. Néanmoins je n’aimais pas cette situation car la médaille semblait moins méritée du coup ! Je voulais donc vraiment faire une belle performance pour mériter ce podium"! (NDLR, Ce qui est tout a fait le cas !)

BA : "A Abidjan, capitale de Côte d’ivoire, les conditions étaient elles idéales pour prester à haut niveau" ? 

CO : "Il faisait très chaud, et on a tous été malade pendant le séjour... Dans mon cas, j’étais l’une des premières malade dû à la nourriture. Heureusement,  je me suis rétablie la veille de ma compétition.  La nourriture était européenne et c’était un chef français qui s’occupait de la cuisine. Malgré tout il fallait faire très attention car l’eau n’était pas potable... Les conditions étaient très différentes de mes précédents championnats.  C’étaient l’un des plus instructifs !"

 BA : « Ton entraineur Thierry Briquemont n’as pas pu être présent, comment t’es tu débrouillé sur place ? »

orcel medaille

 

CO : « Comme Thierry n’a pas pu venir, c’est Jean Michel Garin qui m’a coaché. Vu qu’il entraine à Forest, il me connait bien ».

 BA : «  Les jeux de la francophonie, ce n’est pas que du sport, comment as-tu ressenti cette ambiance particulière » ? 

CO : «L’ambiance était vraiment super ! C’était festif ! Les gens sont vraiment adorables ! L’ambiance était vraiment au rendez-vous ! Nous avons été encourager nos coéquipiers dès que nous avions l’occasion. J’ai notamment été à 3 matchs de l’équipe de basket-ball, à une battle de hip-hop et bien sur à l’athlétisme »

BA : «  Quels sont tes objectifs pour la suite de ta saison ?

CO : «  Je suis en forme, je n’ai pas d’objectif précis. On verra ce que les prochaines compétitions donneront »

BA «  Au final, que retiendras tu de cette riche expérience de vie ? »

CO : « Ce que je retiens c’est définitivement la sympathie des gens ! Nous avions un groupe de personnes qui nettoyait nos chambres et qui restait tout le temps dans le couloir de la Fédération Wallonie Bruxelles. Nous avons vraiment tissé des liens avec eux ! Nous les appelions papa, mama et tata! Nous avons partagé beaucoup de moments avec eux et ils ont vraiment tout fait pour nous ! Je suis vraiment reconnaissante de tout ce qu’ils ont fait pour nous en nous facilitant la vie sur place et en résolvant nos éventuels problèmes. »

Rappelons également qu’il ne s’agissait que de son 2è vrai concours de la saison et déjà 2 records personnels, après celui réalisé au Brussels Grand Prix

Dans la même épreuve, chez les hommes on retrouvait un autre bruxellois en la personne de Fabiano Kalandula / RESC. Malheureusement pour Fabiano, il a du se contenter d’une 7è place avec 2m05.

Les Résultats 

Vidéo pour se plonger dans l’ambiance :

Vidéo du podium de Claire à 1h20 sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=x8_Tjes41qs

photos : Claire Orcel