La bruxelloise Anne Zagré est prête à s’envoler pour l’Euro en salle à Belgrade. La Serbie lui réussit bien puisque anne c’est à Novi Sad que sa carrière a pris le plus beau des départs avec son titre continental espoir sur 100m haies.

Son entraineur, Jonathan N’Senga, détenteur du record de Belgique sur les haies hautes nous parle de sa préparation.

 

A 3 jours de l’Euro, dans quel état de forme se situe Anne ?

Jonathan : Tout se passe pour le mieux. La préparation fut idéale et la motivation est grande pour aborder ses championnats à Belgrade.

Comment s’est déroulée la préparation ?

L’entrainement a vraiment été axé sur le 60m haies avec une orientation marquée sur l’explosivité et le sprint court au détriment de la résistance. Après un excellent stage à Ténériffe, son entrée en compétition fut directement très performante. Elle a enchaîné pas mal de courses dans le but de se frotter à la concurrence. Comme elle n’a plus de sparring partner aussi rapide qu’ Eline Berings, ces répétitions de compétition lui sont profitable pour évoluer.

Un record personnel de 7.98 était l’objectif de la saison ?

Honnêtement, j’espère la voir tourner encore plus vite (7.90). Vu ce qu’elle montre à l’entrainement, elle en a la capacité. Pour cela, il faudra réaliser une course parfaitement propre sans la moindre erreur technique, on espère que ce sera le cas à Belgrade.

Depuis 2010, Anne participe à tous les grands championnats outdoor, quel est le secret de cette régularité à un tel niveau? 

C’est vrai qu’elle a déjà une carrière bien pleine en évènements. Mais ce qui est le plus plaisant pour un coach est de la voir constamment progresser. Chaque année, elle passe un nouveau cap. Belgrade sera ses 2èmes championnats hivernaux, mais il faut bien avouer que le 60haies est moins sa tasse de thé et que l'indoor ne fut pas toujours un objectif. J’essaie d’être au maximum à l’écoute de ses feedback afin d’éviter les blessures. J’hésite moins à alléger la charge à la moindre alerte. On se préserve au maximum.

Quel sera l’objectif à Belgrade ?jo

Le plus dur sera l’enchainement des tours. Les 3 courses se déroulent le même jour, ce qui est inhabituel pour elle. Il faudra courir à fond à chaque tour pour ne pas reproduire l’erreur de Prague et son élimination en série. La gestion mentale et la récupération seront fondamentales. Une grande partie se joue dans la tête à ce niveau-là.  Il faudra courir moins de 7.95 pour prétendre au podium, ce dont elle est capable

Comment se déroulent vos séances en Belgique ?

Durant l’hiver, les séances sont réparties entre la salle d’Obourg, le petit couloir d’athlétisme d’Auderghem et la salle de musculation d’Auderghem. On attend avec impatience la salle de Louvain La Neuve  pour pouvoir s’entrainer de manière optimale, notamment en ce qui concerne le sprint long. De plus, ces études étant terminées, Anne devient pro à 100%, ce qui est plus pratique pour se déplacer.

Quelles sont ces dernières séances pour arriver à ce pic de forme le jour J ?

On privilégie la qualité dans ces dernières entrainements. En musculation, on sort d’une séance dite d’entretien. Il s’agit de « stato dynamique » pour stimuler l’explosivité. On place aussi une séance de sprint sur lattes avec des foulées qui correspondent à l’amplitude retrouvée dans l’intervalle entre les haies. Enfin, on réalise un entrainement de départ sur les 2 premières haies.

La veille, sur place, l’entrainement est +- à la carte en fonction des besoins. Soit quelques éducatifs suivis d’accel, soit 2 ou 3 départs sur les 2 premières haies afin de prendre ses repères sur la piste de compétition.

L’entrée en lice d’Anne Zagré sera pour  vendredi 3 mars à 12h45!

20090725 Anne Zagré

 

 

 

 

 

 

 Petit souvenir d'un titre de championne d'Europe en Serbie chez les espoirs en 2009

 

 Tel athlète, tel entraineur! 

3 bruxellois ont réussi la belle prouesse d’avoir remporté non pas un, mais deux championnats en salle. Soit un titre acquit aux championnats LBFA et surtout aux nationaux. La réussite d’un athlète passe évidemment par l’apport précieux de son entraineur. C’est pourquoi nous tenons à associer les coachs à ces succès. Ce sont d’ailleurs ces 3 mentors qui répondent aux questions concernant leur athlète !cam

Les 3 duos gagnants

The coach

L’athlète

L’épreuve

Le club

Alain Lins

Camille Muls

800m

RESC

Abdeljebbar Sihammane

Mathilde Deswaef

1500m

RCB

Joffray Baune

Corentin Campener

longueur

RESC

Ce titre était-il un objectif ou est-ce plutôt une bonne surprise ? 

Alain Lins (Camille) : Le titre TC n'était pas un objectif. Nous visions un podium dans sa catégorie (juniore) et un bon chrono. On a eu le pack complet !

Abdel Sihammane (Mathilde) : Non, le titre n’était pas un objectif même si Mathilde était la favorite sur papier. L'objectif reste la saison outdoor. Les trois ou quatre courses indoor, on les a faites sans travail spécifique, on reste en mode préparation.

Joffray Baune (Corentin) : c’était un des objectifs. Je suis très content du concours qu’il a effectué où il a été solide sur l’ensemble des essais (4 sauts autour de 7m60). On a juste un goût de trop peu car "le gros saut" n’est pas sorti (léger nul, mauvaises planches, …). Il est capable de mieux, on le sait et ça nous donne encore plus envie !!

 

Avez-vous pu préparer ces championnats de manière optimale ?

AL : La préparation a été perturbée par le climat (gel) et le stade parfois inaccessible. Toutefois je pense que le fait de s'être entraîné au parc et au petit stade (Boin) a renforcé d'autres qualités qui ont pu être bénéfique à Camille.

AS : La préparation des championnats n’était pas évidente vu le froid qu'on a eu !  C’est la raison pour laquelle on est resté dans la phase préparation.  On s’est rendu à Gand afin de s'amuser et de prendre du plaisir.

JB : Je ne sais pas si "optimal" est le terme adéquat. Mais en tout cas, nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir pour se préparer au mieux. Pour se faire, nous nous sommes entraînés régulièrement en salle (tantôt à Obourg, tantôt à Gand). Ce qui est évidement mieux que de s’entraîner dehors, néanmoins ces déplacements ont un coût énergétique ! Vivement une salle à Louvain-la-Neuve pour arriver à se préparer de manière optimale !

 

Comment envisagez-vous l’évolution de votre athlète pour cet été et pour l’avenir? mathild

AL : On a pour objectifs de casser la barre des 2'10 et d'être régulier autour des 2'08/2'09. Camille tourne à 2 séances /semaine parfois 3 , Je vais rajouter une séance le lundi afin qu'elle soit régulière pour 3 séances.

AS : Elle est encore loin de ce qu’elle vaut réellement car elle doit aussi logiquement combiner avec ses études. Pour l’instant elle s’entraine 3 fois par semaine. Elle progresse en s’amusant et c’est le plus important ! De plus, un meilleur soutien de son club serait important pour poursuivre son évolution

JB : Corentin a très bien travaillé cet hiver et a progressé physiquement. L’objectif est de se qualifier pour des grands championnats avec en point de mire les Universiades… et pourquoi pas Londres sur LE saut ! Qui sait ? Corentin est clairement un sauteur d’extérieur qui se transcende avec un peu de vent dans le dos et dans des compétitions de haut niveau. Il peut devenir le 1er francophone à 8m00. Pour la suite, nous avons le nom d’une ville asiatique en tête et plusieurs années devant nous. Je pense qu’il entre dans l’âge d’or de ses capacités et nous avons pris le temps de bien construire son corps, sa technique, … Il est donc prêt maintenant à exploiter ses capacités au maximum. Je pense qu’il ne nous a pas encore tout montré…

 

Quel est le point fort de votre athlète et l’élément clef qu’il/elle doit encore améliorer ?

AL : Sa taille, sa vélocité et sa capacité aérobie sont ses qualités. Sa technique est bonne également (merci aux entraineurs du petit stade) A améliorer : sa puissance, sa souplesse (comme elle a grandi assez vite) et alors la confiance en ses qualités.

AS : Sa volonté. Au début, Mathilde venait à l’entrainement surtout pour se faire des amis et passer du bon temps.  Elle avait des points faibles dont en vitesse. Le jour où elle s'est mise dans la tête de faire des compétitions et de s'améliorer, elle a montré une détermination que j'ai rarement vu chez les athlètes. Elle a développé son aérobie ainsi que sa VMA courte et longue.  Si on progresse encore en vitesse pure elle deviendra une athlète complète.  Je dois vous a vouer que c'est la seule athlète qui n'a jamais abandonné lors d'une séance de résistance lactique !

JB : Son pied ! Corentin a un pied athlétique. C’est un sauteur né, monté sur ressort. Il suffit de le regarder marcher pour comprendre ;) D’autre part, Corentin a une grande force de caractère et est un vrai compétiteur ! Pour ce qui est d’un point à améliorer, il a encore de la marge de progression dans les secteurs de vitesse et de musculation. Il a déjà bien évolué dans ces domaines, mais on peut toujours faire mieux.

 

Depuis quand travaillez-vous ensemble et quel est votre mode de fonctionnement?

AL : On travaille depuis 3 ans ensemble, rien de particulier au niveau fonctionnement où elle travaille avec le groupe mais elle court souvent avec les garçons

AS : Je l'ai connu en septembre 2013 où elle a rejoint Sophie dans mon groupe d’entrainement. Elle progressait bien malgré qu’elle venait surtout pour s’amuser. Depuis scolaire 2 elle a pris les choses au sérieux et on a vu les résultats l'an passé,  malgré une mononucléose en pleine saison outdoor.  Notre mode de fonctionnement est simple : la confiance! Elle me fait confiance et ne discute pas les entrainements.  Cette confiance est réciproque et je suis toujours à son écoute.  Je ne la force pas et je veille à ne pas l'obliger à faire un entrainement dur ou une compétition si je sais qu'elle a beaucoup de travail à l’école ou qu'elle a d’autres activités

JB : Corentin s’entraine avec moi depuis près de 10 ans. Il s’entraine entre 5 et 8 fois par semaine selon la période de l’année. Ils s’entrainent principalement en trio avec Romain Lambert et Arnaud Caluwé sur LLN et sur Bruxelles. 

Comme mon groupe est assez hétérogène, il n’est pas toujours facile de regrouper tous mes athlètes pour des séances communes. Mais je fais en sorte de le faire le plus possible (en général 3-4 fois par semaine). Ainsi, ils sautent en longueur avec mes décathloniens, ils font de la vitesse avec mes coureurs de 400/400h et la muscu tous ensemble. Quant à moi, je suis présent à plus ou moins 75% des séances de Corentin. Pour les autres séances, il a un plan d’entraînement et est en général avec un ou plusieurs athlète(s) du groupe. 

 

Les 3 champions de Belgique semblent tirer profit d’une bonne dynamique de groupe, pourriez-vous décrire l’ambiance de groupe que vous mettez en place dans vos entrainements ? coqq

AL : Le groupe est très important ! J'ai la chance d'avoir un super groupe où tous les niveaux se côtoient. Le travail et l'amusement y font bon ménage

AS : Je place mes athlètes sur un pied d’égalité. Je m’efforce de leur apprendre à avoir l'esprit groupe, d’aider ses partenaires d’entrainement, et de rigoler (y a pas d’âge pour faire des blagues) ! Mélanger les niveaux et les générations apportent aussi une chouette ambiance dans le groupe, tout le monde y contribue

JB : J’ai la chance d’avoir un très chouette groupe dans lequel règne une belle ambiance de travail. Ils rigolent pas mal à l’entraînement, mais quand il faut y aller, ils sont là ! Ils sont tous extrêmement motivés et passionnés avec plein de rêves dans la tête. Je crois en eux et en leurs capacités. Je leur rappelle régulièrement. 

D’autre part, je pense que c’est aussi lié à Antoine Gillet. Le fait qu’il ait vécu des moments incroyables avec l’athlétisme les inspirent tous. De plus, il partage beaucoup avec le groupe et transmet énormément de son expérience.  Enfin, j’essaye qu’ils soient attentifs les uns aux autres et responsables l’un de l’autre à l’entrainement en demandant qu’ils s’observent (en technique, en attitude, …) ou en s’occupant l’un de l’autre si je ne suis pas présent par exemple.

 

Comment décrire votre athlète en un mot ?

AL : Vitesse, qualité et travail en souriant

AS : Persévérance et bonne éducation

JB : Un volcan. Une forte énergie bouillonne au fond de lui et lorsque que l’on arrive à bien contrôler cette énergie et que l’on met bien les choses en place, alors il est vraiment capable de s’envoler ;)

Après ce brillant hiver, ces 3 athlètes occupent sans surprise la pole position du challenge Brussels Athletics

 Ils étaient 92, à venir braver le froid et même la neige en ce samedi 11 février !

16716268 10154157634360919 5480612109493427881 o

Attirés par cette course insolite qu’est le cross’athlon, les enfants ont envahi la piste du centre Adeps de la Forêt de Soignes pour ce biathlon athlétique. Organisé pour la 3ème année en collaboration avec le club dynamique du RIAAC, ce cross’athlon permet d’aborder le cross par le jeu et surtout entre copains. 

Sur le tapis blanc, chaussés de spikes et non de skis, les enfants s’élançaient par équipe mixte de 3 pour couvrir 3 boucles de cross en passant par le fameux stand de tir (lancer) ! En fonction des cibles atteintes par les fines gâchettes de l’athlétisme, ils devaient ensuite franchir des obstacles sur le parcours de « pénalit’haies ». La taille des tours à effectuer était proportionnelle à l’âge des équipes. Ainsi chaque équipe bénéficiait des mêmes chances de succès !

A ce petit jeu, la victoire est revenue au trio pupille de l’Excelsior composé de Younes, Denzel et Elvira. Ils devancent la team Pupille du RIAAC comprenant Edouard, Robin et Marco. En 3è position, d’autres pupilles, avec Schaerbeek (Adil, Luna et Alice). 

Nous tenons à remercier les bénévoles du RIAAC pour leur dynamisme dans des conditions climatiques pourtant délicates ainsi que l’Adeps pour leur collaboration.

Le Brussels Athletics et l’Excelsior organiseront un autre crossathlon cette saison, à savoir le dimanche 19 mars au stade Victor Bouin

les photos de Nihoul

les résultats :

tableau16587015 10154157253885919 2201941266080114408 o

Les créateurs de la salle omnisport de l’ULB à Erasme furent bien inspirésDSCF2064 de laisser une petite place à l’athlé. En effet cette salle polyvalente compte un couloir sur le côté avec surface adaptée aux spikes et surtout un sautoir à la perche !  Les perchistes locaux en profitent pour pouvoir s’entrainer en hiver et c’est bien précieux vu le manque dramatique d’installations couvertes à Bruxelles. 

Le Brussels Athletics y propose des entrainements de perche depuis longtemps. Les sauteurs bruxellois y sont conviés pour progresser dans cette épreuve tellement fun.

Ce mercredi soir, place à la compétition. Ils étaient 27 voltigeurs dont 14 bruxellois répartis en 2 groupes. De minimes à masters, ces concours mixtes et multigénérationnels apportaient une touche de convivialité.

Au niveau des perf, on signalera les victoires de la famille locale Pieters ! Sophie a franchi pour la première fois de sa carrière les 3mètres (3m01) et Julien confirme son ascension vers les sommets en effaçant 4m02. De plus, une myriade de records personnels s’est abattue sur ce sautoir pour le plus grand plaisir des organisateurs et des spectateurs.

Cette compétition est justement proposée dans le but fidéliser les perchistes dans cette discipline et d’offrir ainsi une compétition accessible aux jeunes et aux débutants. Qui sait, certains y prendront pleinement gout et à l’instar de Sophie et Julien, ils y mordront peut être un jour à pleines dents ? 

Merci au club d'Anderlecht pour sa collaboration dans l'organisation de ce meeting.

Infos sur les entrainements du Brussels Athletics.

Retrouvez ici quelques photos de S.Pieters et du Brussels Athletics

   16730177 10212191186433593 1907662234617436049 n16649116 10212191100711450 4539490036810613479 n16797042 10212191113911780 4719660572393672563 o

 Les résultats

Class.

Doss.

Nom

Catégorie

DdN

Cercle

Perf.

Pts

1

2364

Moens, Cyprien

SCO M

2000

RESC

3m30

431

2

2368

Badji, Toumane

SCO M

2001

RESC

2m96

347

3

393

Mordue, Lucas°

CAD M

2003

RCB

2m66

277

4

360

Montilla, Alexis

CAD M

2002

RESC

2m66

277

5

142

Paloglou, Blandine

CAD F

2002

WS

2m51

385

6

1342

Vanwelde, Jean-François

SEN M

1987

USBW

2m36

212

7

2366

Sleewaegen, Jérome

SCO M

2001

RESC

2m36

212

7

644

Proosten, Emma

CAD F

2003

CAF

2m36

334

9

353

Beyaert, Corentin

CAD M

2002

RESC

2m21

181

10

4236

Dewel, Hugo

MIN M

2005

USBW

2m21

438

11

6793

Maigret, Marie

MIN F

2005

WS

2m06

376

12

6723

Ballas, Elsa

MIN F

2004

USBW

2m06

376

13

356

De Tollenaere, Tom

CAD M

2003

RESC

1m91

123

13

6592

Lambert, Kylie

MIN F

2004

RESC

1m91

317

15

48

Demanet, Lounis

CAD M

2003

RESC

1m91

123

16

2566

Beyaert, Amélie

SCO F

2000

RESC

1m91

194

17

399

Evrard, Emeline

CAD F

2002

CAF

1m76

152

 groupe B

Class.

Doss.

Nom

Catégorie

DdN

Cercle

Perf.

Pts

1

89

Pieters, Julien

JUN M

1999

WACO

4m02

623

2

2242

Spigeleer, Loic

SCO M

2001

USBW

3m61

511

3

108

Rousselle, Antoine

JUN M

1998

CAF

3m16

396

4

280

Claessens, Martin

JUN M

1998

USBW

3m16

396

5

1042

Pieters, Sophie

SEN F

1988

WACO

3m01

567

6

2169

Di Tursi, Luca

SCO M

2000

WS

2m86

323

7

2919

Lilien, Anouk

W35

1978

RFCL

2m56

403

209

Descamps, Lucas

CAD M

2003

USBW

NM

0

3928

Descamps, Thierry

M45

1972

USBW

NM

0

1401

Van den Bedem, Miguel°

SEN M

1984

RESC

NM

0