Pour sa 4ème édition, le Brussels Athletics a mis en place un challenge afin remise bad’encourager les athlètes bruxellois à persévérer dans notre sport favori. Celui-ci récompense les 25 meilleurs athlètes de ce circuit. Les points sont accumulés durant toute la saison dans les championnats de Bruxelles, LBFA, LRBA et internationaux et de leur meilleur "perf" de la saison. Afin de stimuler le circuit de meeting bruxellois et servir de locomotives pour les jeunes, les athlètes doivent prester dans 3 organisations différentes de la capitale pour intégrer ce classement.

C’est dans la magnifique salle Ogivale de l’hotel de ville de Bruxelles que les lauréats furent récompensés et mis en évidence. Après une victoire de Damien Broothaerts et le doublé d’Anne Zagré, notre palmarès peut s’enorgueillir d’un nouveau grand nom de l’athlé avec celui d’Arnaud Ghislain.

L’objectif du challenge est de soutenir les athlètes dans leur préparation. Atteindre et rester au haut niveau exige un investissement conséquent pour les clubs, les entraineurs et les athlètes. C’est la raison pour laquelle le Brussels Athletics attribue un budget de 15.000€ pour contribuer à tirer notre sport vers le haut. De plus, à l’inverse de certains sports, l’athlétisme coute bien plus qu’il ne rapporte ! D’autant plus que tous ne peuvent être soutenus à l’échelon supérieur.

 

Voici quelques réactions de nos lauréats sur l’impact financier dans leur entrainement :

 gui

Arnaud Ghislain RESC 1er : Après une belle saison 2016 couronnée par une sélection à l’Euro d’Amsterdam, Arnaud a rempli l’un de ses objectifs, celui de remporter le challenge Brussels Athletics. « A l’instar du pro athlé tour, le classement de mon club et le challenge du BA, ces challenges me motivent et je suis très fier d’avoir pu remporter ce dernier. C’est vraiment une belle satisfaction personnelle. Je ne dispose plus d’aide de la fédération donc ce soutien financier est d’autant plus précieux. Avec mon boulot et surtout mon nouveau statut de papa, j’aborde ma préparation d’une autre manière. Mes plus gros frais viennent de mes déplacements, frais médicaux et équipement. Cette année, j’aimerais vraiment faire un truc aux championnats de Belgique !»

 

 

 

Marta Chylinski RCAS 7è : Du haut de ses 30 ans, Marta en veut toujours plus. Malgré des débuts tardifs à l’athlétisme (à seulement 26ans), elle martaprogresse sans cesse avec un record en 2016 en 2.09 sur 800m. « Tant que j’ai la motivation, je veux continuer à progresser. Je travaille à temps partiel dans la prévention des assuétudes chez les jeunes.  Ce qui me laisse un peu de temps pour les activités de  la vie quotidienne et surtout pour mes entrainements qui sont très prenant. Cette aide du Brussels Athletics est mon plus grand soutien. Je remercie aussi mon club qui m’a toujours soutenu avec les moyens dont il dispose. Vous savez, les médailles qu’on reçoit sont symboliques, mais ne paient pas et ne nous aident pas à financer nos stages et le matériel spécifique. Pour me donner toutes les chances de progresser, je partirai en stage à Paques et compte partir à plusieurs reprises l’année prochaine, ce qui représente un cout considérable. Les gens ne se rendent pas bien compte de l’investissement physique, mental et financier que les athlètes fournissent ! Tout compte fait, une saison me coute pratiquement 5000€. J’y met tout mon cœur et mon âme et donc cette reconnaissance du Brussels Athletics est très appréciée ».

 moss

 Ennamir Mohssine RCB 17è : « On réalise tellement de sacrifices pour l’athlétisme que ça fait plaisir de se sentir reconnu. Je suis enseignant en éducation physique. Ce n’est pas toujours évident de se rendre à l’entrainement après une journée éreintante à l’école, mais une fois arriver sur la piste je m’entraine toujours avec beaucoup d’envie et ce, 6 fois par semaine. La seule différence est au niveau de la récupération qui devient plus compliquée. C’est clair que l’entrainement coute. Mon stage à Ténériffe va me couter 860€. Ajoutons à cela 300€ d’abonnement en salle de muscu et l’achat de 2 paires de running et de spikes. J’ai aussi diminué le nombre de séances de kiné, car ça commençait à être cher.  Enfin, le fait d’aller faire 3 meetings bruxellois apporte de la convivialité et nous encourage à faire des compétitions près de chez nous ».

 

 

Le classement final

1

A.Ghislain

RESC

 

2

C.Campener 

RESC

 

3

R.Nagels

RESC

 

4

Q.Ruffacq

RESC

 

5

F.Kalandula

RESC

 

6

D.Elsen

RESC

 

7

M.Chylinski

RCAS

 

8

A.Gillet

RESC

 

9

J.Dejemeppe

CSF

 

9

C.Salvaggio

RESC

 

11

F.Xhonneux

RESC

 

12

S.Fall

WS

 

13

Y.Soughou

CSF

 

14

S.Guisse

RESC

 

15

F.Gets

RESC

 

16

A.Badji

RESC

 

17

M. Ennamir

RCB

 

18

C.Van Der Veken

RESC

 

19

S.Lins

RESC

 

20

A.Destatte

WS

 

21

A.Kalmen

RESC

 

22

J.Guillaume

RESC

 

23

C.Muls

RESC

 

24

C.Moniquet

IAAC

 

25

L.Hayez

WS

   

 

Retrouvez ici le classement provisoire 2017

Aller au haut