L’esquive d’une bouteille couchée sur la piste ou de canettes dans le parc représente peut être une mini course d’obstacle, mais procure zeroScreenshot 2017 11 17 12 50 53surtout un sentiment pénible !  Galoper entre les déchets est contraire à ce qu'on recherche dans le sport, à savoir un resourcement, voire vivre une certaine symbiose avec l’environnement!

Dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets (18 au 26/11), le Brussels Athletics tient à partager cette action que l’on peut tous aisément appliquer dans nos entrainements quotidiens.

Le mouvement « Run Eco Team » existe sur Facebook et compte près de 20.000 membres. L’idée est toute simple, un run = un déchet. Quand vous effectuez une séance au parc, au stade ou en rue et que malheureusement vous croisez un déchet par terre (et qu’une poubelle se trouve dans les environs), alors vous, le coureur responsable que vous êtes, êtes invité à le jeter à la poubelle. Libre à vous d’en ramasser davantage ensuite si vous le souhaitez ! Toutefois, on ne veut pas abuser de votre bonté, ni casser votre rythme.

 Il s’agit d’un petit geste qui semble anodin, mais qui est riche de sens. Nous éprouvons tous un plaisir réel à s’entrainer dans de bonnes conditions, dans un cadre propre. Si chacun donne un peu du sien, on peut se rapprocher d’un environnement « zero déchet » sur nos parcours…même si le problème à la source est surtout de conscientiser le propriétaire de ce déchet…mais ceci est un autre débat !

 

L’objectif est surtout de rendre ces petits gestes contagieux afin que la famille de l’athlé continue à adopter une pratique encore plus responsable au quotidien.run eco

Un sport propre n’est pas seulement un sport sans dopage, mais aussi un sport pratiqué sur un terrain propre !

 Voici un petit reportage video sur l’initiateur de ce concept

 topDSCF2471

   Si vous voulez aller plus loin,

 

Ce site ( sport-responsable) regorge de suggestions pour une pratique sportive plus respectueuse de l’environnement

 

 Parmi les petites attitudes faciles à mettre en place on retrouve entre autre

 --          Venir à l’entrainement en vélo, transport en commun ou en covoiturage !

 -          Pratiquer au maximum le covoiturage pour les compétitions

 -          Prendre une gourde réutilisable à l’entrainement et bannir les bouteilles en plastique !

 -          Vendre ou donner ses spikes ou vêtements devenu(e)s trop petits ou sous utilisés aux plus jeunes. Avons-nous besoin de conserver une pile de 40 T-shirt dans sa garde-robe ? Ou plus simplement se limiter dans les achats d’équipement !

 -          Respecter le matériel sportif pour augmenter sa durée de vie!

  Bref, la seule chose à ne pas économiser…ce sont ses efforts sur la piste !

 

 

Aller au haut