En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

43036567 2332022800204246 4521450452050509824 o

 

Louvain-la-Neuve se concrétise. L'athlé bruxellois, le grand oublié...

L’athlétisme, à l’instar du tennis, est un sport d’été qui se pratique en salle en hiver. Pourtant Bruxelles ne compte pas encore d’infrastructures couvertes spécifiques. En Belgique, chaque province compte désormais sa salle d’athlétisme, sauf notre capitale. Le fait qu'on soit la seule province de Belgique sans salle est un message percutant. Nous défendons l'implantation d'infrastructures multisports, où l'athlétisme aurait sa place, aux côtés d'autres sports tels que le basket, le volley, le futsal ou encore la danse.

Les athlètes doivent se déplacer constamment pour trouver ailleurs ce que l’on n’a pas chez nous ou sont condamnés s’entrainer dans de mauvaises conditions.

Et pourtant, les clubs bruxellois ne se sont jamais aussi bien portés avec la famille Borlée en tête de file, qui a permis à de nombreuses génération de s'illustrer et de se développer tel que Claire Orcel (Forest), Dimitri Montilla - Hanne Claes et Camille Muls (Excelsior), Mathilde Deswaef (White-Star) ou encore Camille Laus (Boitsfort), sans oublier les chiffres que représentent les clubs, soit plus de 5000 athlètes qui se développent dans la capitale !

 

Interview de Jacques Borlée : "On fait beaucoup trop de kilomètres
pour aller s'entraîner : à Bruxelles, il n'y a pas de piste de qualité".

 

Ce que nous défendons ?

Bruxelles, capitale de l’Europe - avec huit clubs francophones et deux néerlandophones - se doit d’avoir une vraie salle d’athlétisme. Certes, un anneau de 200m est l'option la plus idéale mais une salle multifonctions, avec revêtement spécifique (tartan ou Mondo), des sautoirs en hauteur, longueur, perche, aire de lancer de poids, filet de lancer et salle de musculation semble la solution la plus réaliste. Toute cette installation a un coût.

Sauter à la perche dans le froid, lancer le poids sous la neige ou encore franchir des haies sous la drache sont des tâches dangereuses qui mettent en péril l’intégrité physique des sportifs et limite la progression du sport olympique numéro un à Bruxelles.

La mutualisation des forces est une nécessité. Cette salle doit répondre à un manque criant d'infrastructures sportives en région bruxelloise et doit s'inscrire dans un projet commun avec d'autres sports. L'athlétisme comme les autres sports doivent avoir de l'ambition pour se faire entendre par le monde politique afin de répondre à la demande et que ce projet permette aux générations à venir de s'épanouir par le sport. Outre le haut niveau, les futurs professeurs d'éducation physique mais aussi les kinés pourraient également s'insérer dans ce projet. Le Parnasse, l'ULB, l'ITSSEP sont autant d'écoles sur le territoire bruxellois qui sont en demande de telles infrastructures pour parfaire leur formation.

Nous savons que cette politique est onéreuse, et la difficulté à Bruxelles reste le prix du terrain, mais celle permettra à des millions de jeunes de pouvoir s'intégrer, s'épanouir et améliorer leur qualité de vie.

Notre projet

 

Une salle à Bruxelles, l’outil de développement !

Concrètement, quels sont les principaux avantages ?

  • Favoriser la fidélité des adhérents (beaucoup d’abandons sont constatés durant l’hiver);
  • Un apprentissage technique est impossible voir dangereux dans le froid;
  • Diminuer les risques de blessures en s’entrainant à l’abri dans des conditions optimales de chaleur;
  • Diminuer les frais de déplacement et la pollution en se rendant constamment du côté de Gand, Obourg ou à l’étranger;
  • Permettre la formation plus qualitative des athlètes de demain, quel que soit le niveau.

 

La cohabitation, c'est possible !

Salle

Il existe en ce moment ces trois espaces d’athlétisme couverts à Bruxelles :

  • Un couloir de 40m au centre Adeps de la Forêt de Soignes;
  • Un couloir de perche à l’ULB à Erasme.
  • Une salle polyvalente au centre Adeps Mounier à Woluwé.

ADEPS

 

Image144130489 1910666995906332 3737525556531429376 n

 

 

Il faut reconnaitre que ces espaces dépannent actuellement et sont d’un grand intérêt, mais ils sont certes insuffisants car pas disponible constamment et parfois très chers à la location. De plus, le revêtement n'est pas totalement adapté à l’athlétisme ou l'espace est trop étroit. C'est la raison pour laquelle, même nos meilleurs élites bruxellois s'exilent du côté de Gand - Mons et bientôt Louvain-la-Neuve...

 

22894345 1149726315162596 4929446036506253395 n

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Bruxellois Antoine Gillet - Dimitri Montilla et

Romain Nicodème doivent se rendre à Mons,

dans la salle du MOHA (Obourg) pour bénéficier

de conditions idéales.

Et l'handisport au milieu de tout ça ?

Afin de palier à un réel manque à Bruxelles, le Brussels Athletics a lancé en 2017 un club d’athlétisme handisport. Le but étant d’offrir des possibilités d’entrainement pour les sportifs en situation d’handicap. Les entrainements chercheront à faire progresser les athlètes avec objectifs compétitifs et/ou récréatifs et surtout de permettre un épanouissement par le sport.

Eux aussi y verront un réel attrait à cette salle indoor pour continuer leur développement par le sport. Mais des athlètes de haut niveau comme Léa Bayekula (White Star) - qui a clairement Tokyo 2020 dans le viseur - pourrait  bénéficier de ce centre pour augmenter son niveau.

 

Sur quel terrain s'implanter ?

Le sport, enjeu sociétal, véritable vecteur de socialisation, de fédéralisation, d'éducation et de développement personnel. Il participe à une bonne santé générale, stimule la confiance en soi, et inculque un grand nombre de valeurs essentielles à la vie en société. La pratique du sport, individuel ou collectif, doit devenir un droit pour tout individu. Mais la question principale de ce projet reste : dans quelle commune implanter ce terrain ? Une infrastructure de proximité, destinée à l'ensemble de la population bruxelloise tout en tenant compte du cadastre des sports. Nous avons relevé les sites potentiels pour accueillir ce projet. Attention, ceci sous réserve d’analyses profondes : terrain public - privé.

Sites potentiels :

  • Haren : chaussée Haecht - derrière l’OTAN;

  • Neder-over-Hembeek : Petit chemin vert;

  • Av. de la Foresterie;
  • Rue de la Fusée;
  • Centre ADEPS - Auderghem.

 

Dans la presse, chez nos voisins...

- Le nouveau stade d'athlétisme d'Obourg est unique en Belgique

- Verviers: le centre sportif enfin lancé

- Premier coup de pelle pour le nouveau hall indoor de Hannut

- Inauguration du hall indoor de Malonne

- Gaurain-Ramecroix: le club d'athlétisme La Rusta s'apprête à faire peau neuve

- HEUSDEN-ZOLDER – Golazo Arena maakt indoor trainen mogelijk

 

 

Vous aussi, vous voulez participer à ce bond en avant de l'athlétisme ? N'hésitez pas à nous contacter :

François Maingain : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Noémie Lins : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

Aller au haut