En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

Particularité du prix 2011, le Bruxellois de l’année n’est pas seul… puisque ce sont les frères Borlée qui sont arrivés en tête, toutes catégories confondues. Ils sont récompensés pour leur formidable saison.

Il y a trois ans, Olivia Borlée devenait ''sportive'' de l’année. Cette fois-ci, c’est au tour de ses frères jumeaux de remporter le prix, toutes catégories confondues d’ailleurs.

Au total, cette année, plus de 3000 Bruxellois ont voté pour élire les cinq lauréats. Et dans la catégorie politique, Grégor Chapelle (patron d'Actiris, Office Régional Bruxellois de l'Emploi) a gagné pour son refus de cumuler les mandats.

Enfin, VisitBrussels, l'office du tourisme de Bruxelles, a été récompensé en culture pour avoir attiré à Bruxelles Steven Spielberg et l'exposition Toutankamon.

La cérémonie était organisée par Vivacité, le Vlan, la Capitale et Télé-Bruxelles.

Aller au haut