En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

Les sauts féminins se portent plutôt bien à Bruxelles. Camille Laus / WS et Margaux Quirin / RESC sont de véritables espoirs respectivement en longueur et perche, tandis que Linda Onana / RCB domine la discipline en Belgique déjà depuis quelques année. Le Brussels Atlhetics rebondit sur l’occasion pour vous proposer l’interview de la protégée de Jean Pecher, à savoir la camerounaise Linda Onana.   

Quel regard porte tu sur ta saison avec un record en longueur et triple, c’est pas mal non ?
Ma saison pourrait effectivement être résumée à ça. Cependant je pense que je ferais le tour de ma saison en pointant du doigt les périodes de blessures, sources de frustrations qui empêchent l'assiduité aux entraînements. Ensuite, un regain de confiance grâce premièrement à mon nouveau record au Triple Saut - 13.37m - à peine de retour sur le sautoir, et deuxièmement celui en Longueur - 6.11m. Et enfin, ma participation aux championnats d'Afrique (Marrakech 2014).

Comment se sont passés ces championnats d’Afrique ?
Plutôt bien, même si l'acclimatation n'était pas tout à fait au top. Pour moi en tout cas, ces championnats marquent un relèvement de tête sur le plan international et en sélection nationale. J'ai terminé 4e avec 13.25m, pas satisfaisant quand on se rend compte qu’on est au pied du podium sans y accéder, mais plutôt encourageant pour les échéances à venir !

Es tu soutenue par la fédération camerounaise ?

Pour ce qui est de la fédération Camerounaise d'Athlétisme, elle soutient ses athlètes à sa façon mais elle peut mieux faire.

As-tu déjà pu rencontrer ta compatriote championne olympique Mbango ? Elle t’inspire à sauter ?
J'ai connu Françoise Mbango au Cameroun. A cette époque là, je faisais encore du saut en hauteur. Nous n'avons pas encore eu l'occasion d'échanger sur la pratique de la discipline mais je pense que ça se fera très bientôt, histoire de recueillir quelques conseils.
Et pour le petit "scoop", Françoise aussi a commencé l'athlétisme en pratiquant le saut en hauteur avant de se réorienter vers le Triple Saut.
Je ne sais pas si elle est une source d'inspiration pour moi mais je dirais plutôt une source de motivation. Statistiquement, tout laisse penser que le Cameroun est un pays de triple-sauteurs quand on voit Françoise Mbango et Teddy Tamgho (originaire du Cameroun) qui sont des références en Triple Saut mondial.

Comment se passent tes entrainements ? As-tu des bonnes conditions d’entrainement aux 3 tilleuls et qu’avez-vous fait durant la
longue indisponibilité du stade suite aux travaux ?
Mes entraînements se passent super bien au RCB. Nous avons le matériel adéquat au Triple Saut. Notamment le nouveau sautoir et les plinth. Nous avons au moins une douzaine de plinth de différentes hauteurs. Nous en avons autant parce qu'ils sont indispensables dans le travail des bonds (l’essence même du triple)
Pendant la période de travaux sur la piste, on a du adapter le travail mais nous avions un terrain de football sur lequel on pouvait s’entraîner. C'était juste embêtant pour le transport du matériel.

Que fais tu comme travail activité à coté ?
En dehors de l'athlétisme, je suis éducatrice spécialisée. Cela fait presque 1an et demi que je suis diplômée. Actuellement je travaille au Parallèle (Maison de quartier et Maison des jeunes d’Auderghem) et il m'est déjà arrivé une fois d'emmener des enfants découvrir l'athlétisme.

Tes objectifs ?
Mes objectifs sportifs futurs... Mystère! Je compte me surpasser. On va dire ça comme ça.

Quel est l’intention technique la plus importante pour bien sauter ?
Alors... pour effecteur un bon saut, il faudrait, lors du cloche pied, parvenir à avoir un bon angle d'amplitude et d'ouverture.

Le triple saut est relativement peu pratiqué en Belgique. Que faire pour médiatiser davantage cette épreuve et attirer les athlètes à le pratiquer ?

C'est vraiment dommage que le Triple Saut ne soit pas très pratiqué en Belgique. Je pense qu'un réel travail de sensibilisation devrait être fait à ce niveau. Amener les jeunes à découvrir la discipline avec ceux qui la pratique déjà pourrait être une forme de motivation. Ce n'est pourtant pas si compliqué une fois qu'on a compris comment ça marche.
Pour le médiatiser, il faudrait aussi certainement inviter des athlètes ayant un bon niveau, afin de prendre part aux différentes compétitions organisées en Belgique et mettre le concours dans le programme international des compétitions...   NDR A bon entendeur, salut !

Vous pouvez suivre l’évolution de sa carrière sur sa page Facebook athlète.

Aller au haut