En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

IMAGE 2019 02 13 01

 

C’est le grand rendez-vous de la saison ! Le dernier pour les seniors alors que les catégories jeunes auront encore leur championnat national respectif. Ce dimanche se dérouleront les championnats de Belgique toutes catégories. Une fois de plus, l’occasion de se distribuer les breloques entre les meilleurs athlètes du Royaume. Ils seront 40 à porter les couleurs de la Région bruxelloise.

Nos bruxelloises seront au rendez-vous ce dimanche ! Camille Laus, Camille Muls, Claire Orcel, Mathilde Deswaef ou encore Saliyya Guisse partiront avec la meilleure performance des engagées dans leur discipline respective. On notera également la présence de Jolien Boumkwo, l’athlète gantoise affiliée à l’Excelsior depuis la saison dernière, qui viendra renforcer les couleurs bleues lors de ce championnat.

Du beau monde également chez nos bruxellois. On aura la chance de retrouver le gratin national et même, le gratin international puisque la fratrie Borlée, avec Kevin et Dylan, seront au départ du 400m. Une course dans laquelle on retrouvera les athlètes de l’Excelsior Asamti Badji et Sébastien Lins. Sur les haies hautes, Dylan Caty aura à cœur de venir chercher un titre national indoor, absent l’an dernier et disqualifié en 2017. Sans oublier le sauteur en longueur Corentin Campener ou encore Tarik Moukrime, à la recherche d’un minima européen pour Glasgow.

Horaire 

Sélection

Athlètes bruxellois sélectionnés :

-          Excelsior : 24 athlètes ;

-          White-Star : 6 athlètes ;

-          La Forestoise : 5 athlètes ;

-          Racing de Bruxelles : 3 athlètes ;

-          Schaerbeek : 2 athlètes.

 

IMAGE 2019 02 12 01

Les kangourous avec leur beau diplôme ! ©NL

Depuis quelques années, le Brussels Athletics, en collaboration avec un club local – ici en l’occurrence le RIAAC – a mis sur pied l’organisation de Cross’athlon. L’objectif est de proposer une activité athlétique ludique, collective et adaptée aux attentes des enfants. Inspiré de la discipline en plein essor qu’est le biathlon (ski de fond et tir), les organisateurs l’ont traduit en deux épreuves athlétiques voisines, à savoir la course à pied et le lancer.

Ce samedi, au centre Sportif de la forêt de Soignes, les enfants s’alignaient par équipe mixte de trois coureurs. Au programme, trois boucles d’un parcours de cross s’offraient à eux. A la fin de chaque tour, les trois enfants, qui devaient courir ensemble, s’attaquaient au stand de tir (lancer). L’équipe y avait six essais pour faire tomber les cibles avec des vortex, balles et anneaux. En fonction des résultats au lancer, le parcours de « pénalit’haie » attendait les athlètes avec, comme son nom l’indique, des haies à franchir. Un carton plein aux lancers permettait de gagner un temps précieux en poursuivant directement son chemin.

Nul ne sert (que) de courir vite, il faut aussi bien lancer !

A la fin des trois tours, le résultat apparaissait sur le marquoir. Petite astuce en plus, le parcours proposait quatre itinéraires différents en fonction des catégories, histoire d’avoir un seul classement pour tout le monde ! Les kangourous couraient donc sur le tracé le plus court. A ce petit jeu, c’est finalement une équipe de minime qui s’est imposée, parcourant la distance la plus longue, devant des petits… kangourous !

Un beau succès avec 44 équipes (!) soit plus de 130 enfants ! Petite déception, seulement quatre clubs bruxellois étaient présents.

Le Cross’athlon par équipe est une progression pertinente pour rentrer dans l’activité du cross. En jouant avec ses coéquipiers, à jongler entre la course et les lancers, l’enfant développe ses qualités d'endurance, de coordination et d’esprit d’équipe. Mais le plus important est d’ancrer en eux le plaisir de pratiquer l’athlé et leur donner envie ensuite de réaliser des cross traditionnels et des compétitions.

Toutes les photos ici. 

Résultats : 

Au total, 44 équipes soit 130 enfants ! 

-          Kangourous :

  • RESC : 4 équipes soit 13 enfants ;
  • WS – RIAAC = 1 équipe soit 3 enfants.

-          Benjamin(e)s :

  • Adeps : 4 équipe soit 12 enfants ;
  • RIAAC : 3 équipes soit 10 enfants ;
  • WS : 2 équipes soit 7 enfants ;
  • RESC : 3 équipes soit 6 enfants.

-          Pupilles :

  • RIAAC : 4 équipes soit 13 enfants ;
  • WS : 5 équipes soit 15 enfants ;
  • RESC : 3 équipes soit 8 enfants ;
  • Atlemo : 1 équipe soit 2 enfants ;
  • Adeps : 1 équipe soit 3 enfants.

-          Minimes :

  • RIAAC : 3 équipes soit 10 enfants;
  • Adeps : 3 équipes soit 9 enfants ;
  • RESC : 2 équipes soit 6 enfants ;
  • WS : 3 équipes soit 6 enfants ;
  • Atlemo : 1 équipe soit 3 enfants.

Total :

-          RIAAC : 10 équipes soit 34 enfants

-          RESC : 12 équipes soit 33 enfants ;

-          WS : 11 équipes soit 30 enfants ;

-          Adeps : 8 équipes soit 24 enfants ;

-          Atlemo : 2 équipes soit 5 enfants.

 

 

IMAGE 2019 02 11 02

Credit photo : Atni

Depuis quelques temps, elle se distingue comme la meilleure sprinteuse du Royaume. A 16 ans, Mariam Oulare s’est fait un nom dans le paysage de l’athlétisme belge. La jeune sprinteuse du Racing de Bruxelles vient, pour la deuxième fois consécutive, d’améliorer le record de Belgique sur 60m. Il y a quelques semaines, elle cassait la ligne en 7sec43, effaçant des tablettes une certaine… Kim Gevaert ! Ce samedi, à l’occasion de la septième édition de l’IFAM indoor, elle frappe encore plus fort. Avec un temps de 7’37, la sprinteuse se surprend.

« Je voulais encore battre mon record mais courir en 7’37 cela signifie passer sous les 7’40, c’est costaud ! Je ne m’y attendais vraiment pas. En série, je confirme mon record, ce n’était pas catastrophique mais je n’étais pas bien dans ma course, je ne pensais pas sortir 7’37 comme ça en finale, » avance l’athlète en descendant du podium.

Un talent brut ? Ou plus précisément, une famille talentueuse. Mariam est la petite sœur du joueur de football du Standard Obbi Oularé. Le sport prend donc une place importante dans cette famille. Elle ne le cache pas, ce chrono est le résultat de plusieurs heures d’entrainements.

« C’est beaucoup d’entrainements, beaucoup de départ en starting block, beaucoup de répétition. Sur 60m, c’est le départ qui compte énormément. Si tu rates ton départ, c’est fini. J’ai donc beaucoup travaillé là dessus et ça paie, je suis contente. »

Habitant en France, l’athlète s’entraine et va à l’école de l’autre côté de la frontière, à Tourcoing, non loin de Lille. Des séances d’entrainement sous les conseils de son coach, Jalil Boukhobza. Un duo qui fonctionne, avec des objectifs bien précis pour cette nouvelle saison.

« Il me restera encore trois compétitions cet hiver avec les championnats de Belgique dans ma catégorie. Puis, l’objectif sera une qualification pour les Championnats d’Europe U20 cet été, même si je ne suis encore que scolaire, » affirme t-elle.

Après l’Euro U18 et les Jeux Olympiques de la Jeunesse, la spécialiste de la ligne droite voudrait ajouter une ligne supplémentaire à son CV, déjà bien rempli. Et pourquoi pas même ajouter une option sur le 200m

« Quand j’étais cadette, j’avais peur du 200m, je n’aimais pas du tout (rires). Mais l’année dernière, j’ai découvert cette distance et ça me plait vraiment, je pense que je vais essayer de me qualifier sur les deux pour les championnats même si je garde le 100m à cœur. » En tout cas, elle est vouée à une grande carrière. Semblable à Kim Gevaert ?

 

IMAGE 2019 02 11 03

Credit photo : BELGA/Jasper Jacobs

Cinquième et avant dernière manche de la Cross Cup ce dimanche du côté de Rotselaar. Synonyme de championnats de la VAL, cette édition aura été marquée par la victoire de Mathilde Deswaef en catégorie U23 ou encore de Jean-Charles Byl chez les masters et de Elliot Vermeulen en minime.

Le White-Star a une nouvelle fois frappé fort, montrant sa domination dans les compétitions cet hiver. Après les 27 athlètes présents à l’IFAM, ils étaient 12 à disputer la Cross Cup le dimanche. Et parmi les temps forts, on notera évidemment la victoire de Mathilde Deswaef en catégorie U23. En l’absence d’Elise Vanderelst, Mathilde se rapproche du leadership au classement général U23, pour l’instant deuxième à seulement cinq petits points. Tout se jouera lors de la dernière manche, à Bruxelles. Une victoire également pour le jeune minime Elliot Vermeulen, futur crack du demi-fond dans les années à venir et pour Jean-Charles Byl chez les masters. On notera également la troisième place d’Abigail Michalec, la cinquième place de Donald Lalmand chez les scolaires, 10e place du pupille Samy Fadoul, 11e place de Laura Vanhoegaerden en scolaires. Sur le cross court, Jawad Hsaine termine 59e et Hamza Touil 78e. Deux juniors ont également bien prestés, à savoir Martin D’Adesky (23e) et Marco Garcia van Bijsterveld (46e). Belle prestation également de Dominique Noel en masters +50

Mais c'est la Forestoise qui était le mieux représenté, avec 15 athlètes présents et une belle délégation de masters (5). Chez les jeunes, Abel Kartobi termine 47e en pupilles. Son frère Elias prend la 16e place chez les pupilles deuxième année alors que Sacha Deprez se classe 24e. En cadets, Martin Deprez termine 81e. Sur le cross court, Benjamin Merveille – qui ne rate pas le moindre cross – se classe 24e, devant Cedric Danniau (47e), Garcia Sanchez (81e) et Redouane Kartobi (86e). Sur le cross long, Oumarou Yahahya termine 49e. En juniors, Ulysse Lenoir termine à une belle 25e place alors que les quatre masters, à savoir Abderahim Guennoun, Jean-Philippe Van der Auwermeulen, David De Dapper et Mathias Deprez terminent respectivement 32e – 38e et 73e alors que le dernier n’a pas terminé la course. El Moustafa Hassoute – master 50+ - termine 39e.

Du côté de l’Excelsior, trois athlètes étaient présents sur le cross court avec Kim Ruell qui termine à la 9e place, Simon Petitjean 14e et Arnaud Van Vracem 42e. Sans oublier les jeunes, dont Yanis Kenaiti en pupille, qui se classe 6e et premier francophone, et chez les cadets Zakaria Aslyah et Lucas Poortman terminent respectivement 85 et 86e.

Sur le cross long, l’athlète du RCAS Maxime Valet prend la 41e position.

Athlètes bruxellois présents à la Cross Cup : 

- CSF : 15 athlètes;

- WS : 12 athlètes;

- RESC : 6 athlètes;

- RCAS : 1 athlète.

 

Résultats complets

 

 

IMAGE 2019 02 11 01

Credit photo : Françoise Bousse

Comme chaque année, le championnat de Belgique de relais 4x200m venait clôturer l’avant programme de l'IFAM indoor. Le moment idéal pour distribuer les différentes médailles nationales dans cette épreuve par équipe, toujours remplie de surprise. L’Excelsior est enfin parvenu à mettre un terme à la malédiction des relais. Depuis quelques temps, les disqualifications pour passage hors zone ou chute de témoin s’enchainaient.

A l’occasion du national, le quatuor avec Florian Tshitwenu, Sébastien Lins, Asamti Badji et Amine Kasmi a prouvé qu’il fallait encore compter avec eux, décrochant l’or dans un temps de 1:27’59.

« Cette victoire a un petit goût de revanche par rapport à l’an dernier. En s’imposant face à l’équipe du Lyra, on détrône les champions en titre, » se réjouit Amine , le quatrième relayeur.

L’équipe qui a eu chaud puisque quelques minutes après la course, ils apprennent leur disqualification. Fureur, incompréhension, interrogation. L’équipe fini par obtenir gain de cause auprès du jury, après un appel de l’équipe du Lyra. En cause, un fait de course, une simple bousculade dans le virage du dernier tour.

« J’ai été fort gêné, mon adversaire jouait avec moi, allant de gauche à droite. Je n’avais jamais fait face à un cas de figure pareil, c’était assez délicat. J’ai profité pour passer par l’intérieur au premier couloir mais il s’est rabattu sur moi. On a eu une collision, d’où la raison de notre disqualification. Au début, on ne savait rien, nos dirigeants nous ont bien défendu. On a du attendre deux heures pour connaître l’issue finale, en notre faveur, » se remémore Amine.

Dans la troisième série, le White-Star, avec Mehdi Datoussaid, Emile Vandenbroeck, Florian Farese et Olivier Lifrange remporte leur course dans un temps de 1 :32’93. Le quatuor termine septième du championnat national.

Côté féminin, les filles de l'Excelsior glanent la médaille de bronze (1 :40’88), avec Hanne Claes, Jalika Badji, Manon Schauwers et Alizée Morency. Les filles remportent leur série mais la dernière série aura été plus rapide, avec le CABW et le RCG. 

Plusieurs athlètes se sont également illustrés en individuel, avec Camille  Muls sur 800m qui améliore son propre record LBFA U23 pour le porter à 2:08’44. Saliyya Guisse termine troisième du concours de longueur avec un saut à 5m95, deuxième place pour Corentin  Campener (7m57), beau chrono de Florian Tshitwenu en 6’86 sur la ligne droite et de Quentin Ruffacq sur les haies en 7’96 ! On notera également d’autres résultats : Delphine Gillet sur 800m (2:12’62), Anissa Klai sur 400m (59’61), Rayane Borlee (51’89), Hugues Kabuya (51’28), Evelyn Cok sur 60m (8’36), Adam Kalmen (7’06), Melvin Szerman (7’27), Julien Balsen (7’72) et ManonSchauwers sur 60m haies (8’99 – après son 200m).

Belle délégation du White-Star également sur les épreuves individuelles avec Elea Latinne sur 400m (61’67), Sohaib El Mourabiti (51’08), Tarich Jamli (52’76), Stephen Kurki (55’97), Maxime Patigny (57’55), Ange-Victoria Callebaut sur 60m (8’56), Sophia Paravicini (8’52), Clara Nys (8’64), Victoria Bluck (9’00), Batouly Diallo (9’10), Binnetou Laly Diallo (9’88), Emile Vandenbroeck (7’27), Florian Farese (7’23), Olivier Lifrange (7’26), Jèrèmy Van Laethem (7’60), Ibrahim Camara (7’69), Guillaume De Moor (7’82), Thomas Stefanidis (8’34), Louise Hayez sur 800m (2 :14’21), Jagoda Feder (2 :29’52), Alexander Goodall (1 :54’01), Amir Sidali (2 :02’33), Leopold Meskens (2 :02’74), Martin Lermen (2 :03’71), Thibault Lelievre (2 :10’62), Abderrahim Meziani (2 :26’23).

La performance de la journée est à mettre à l’actif d’une athlète du Racing de Bruxelles, Mariam Oularé (voir article) qui améliore son propre record de Belgique, volé à Kim Gevaert, pour le porter à 7’37 ! Yanla Ndjip-Nyemeck signe un temps de 7’67 sur 60m alors que Camille Laus améliore le record francophone du 400m pour le porter à 53’20, à sept centièmes du record national détenu par Regine Berg depuis 1984 !

 

Athlètes bruxellois présents à l'IFAM : 

- WS : 27 athlètes;

- RESC : 20 athlètes;

- RCB : 3 athlètes. 

 

Résultats complets

 

Aller au haut