En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

IMAGE 2019 01 24 01

Ce 24 janvier 2019 est une date importante. C’est la Journée Internationale du sport féminin !

Née en 2014 sous l’impulsion du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), elle vise à sensibiliser sur la faible médiatisation du sport au féminin. Depuis sa création, cette manifestation semble avoir porté ses fruits : le temps d’antenne consacré au sport féminin est en effet passé de 7% en 2012 à entre 16% et 20% en 2016. Mais pas de là cependant à parler d’égalité.

Une infime minorité des licenciés en football sont des femmes : 160 000 joueuses seulement, sur un total de 2,2 millions de personnes. En athlétisme par contre, la tendance et plutôt équilibrée, 56% d’hommes pour 44% de femmes. Au niveau des médias, la presse commence à s’y intéresser également, sous l’impulsion de nos têtes d’affiche comme Nafi Thiam, mais aussi les Belgian Cheetahs avec Hanne Claes et Camille Laus. Sur notre site, nous n'oublions pas de parler de nos Bruxelloises - en pleine progression - comme Mathilde Deswaef, Camille Mus, Mariam Oularé, Claire Orcel et Léa Bayekula qu'on ne présente plus !

Bonne journée à toutes nos sportives !

 

Aller au haut