En utilisant le Site Internet , vous consentez à l’utilisation des cookies déposés par notre Site.

Le site Internet utilisent des cookies aux fins suivantes :

  • Usage du site : pour nous aider à reconnaître votre navigateur comme celui d’un visiteur précédent et pour enregistrer les préférences que vous avez déterminées lors de votre précédente visite sur le Site. Par exemple, nous pouvons enregistrer vos informations de connexion de sorte que vous n’ayez pas à vous connecter à chaque fois que vous visitez le Site ;
  • Réseaux sociaux : pour vérifier si vous êtes connectés à des services tiers (Facebook, Twitter, Google+…) ;
  • Ciblage : pour nous permettre de cibler (enrichissement de base) à postériori ou en temps réel l’internaute qui navigue sur notre Site ;
  • Mesure d’audience : pour suivre les données statistiques de fréquentation du Site (soit l’utilisation faite du Site par les utilisateurs et pour améliorer les services du Site) et pour nous aider à mesurer et étudier l’efficacité de notre contenu interactif en ligne, de ses caractéristiques, publicités et autres communications.

Voir la directive sur la confidentialité.
Afficher les documents RGDP (fr) / GDPR (gb)

frnlendeites

IMAGE 2019 01 30 01

En voilà une bonne nouvelle pour bien lancer la saison. La sauteuse en hauteur Claire Orcel vient de bénéficier – depuis ce mardi – d’un contrat à mi-temps grâce à la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’athlète de 21 ans voit ce contrat comme une récompense du travail fourni.

« Cela va me permettre de soulager mes parents d’un point de vue financier car jusqu’à présent, ce sont eux qui ont toujours tout avancé. Cela va aussi me permettre d’avoir une certaine autonomie et c’est aussi gratifiant de recevoir le soutien de l’Adeps. Cela montre qu’ils croient en moi et qu’ils veulent m’aider à atteindre mes objectifs. Je savais que, suite à Berlin, tous les athlètes allaient faire une demande car on n’a rien à perdre à demander. Je n’étais quand même pas en confiance car les contrats sont limités et concernent tous les sports. Avec les résultats sportifs de cette année, la concurrence était donc rude et je suis ravie qu’ils m en aient accordé un ! »

L’athlète de la Forestoise peut à présent se préparer sereinement pour ses objectifs de la saison, à savoir l’Euro U23 de Gävle, en Suède.

« L’Euro U23 est le principal objectif de l’année. Je veux aussi faire un gros travail psychologique pour arriver à gérer les compétitions avec une plus grosse concurrence et à pouvoir y performer. Je fais de l’indoor cette année. J’ai déjà sauté samedi dernier à Nantes où j’ai fait 1m83. Cette compétition m’a permis de voir où j’en étais dans ma préparation. La préparation physique générale étant au point, il me manque encore beaucoup d’entraînement spécifique hauteur dans les jambes et je sais maintenant quoi travailler. Je serai à l’IFAM et je terminerai par les championnats de Belgique. J’espère que la météo sera clémente pour pouvoir m’y préparer correctement! L'Euro indoor de Glasgow ? Honnêtement, ce n’est pas un objectif. Si je parviens à franchir 1m90, je serai contente mais ce n’est absolument pas l’objectif de l’indoor. Si la saison se passe comme prévu, il y aura assez de championnat pour moi entre l’Euro U23, les Championnats par équipe et, qui sait, pourquoi pas les mondiaux si je performe bien ! » 

Parmi les nouveaux athlètes de haut niveau qui viennent de décrocher leur contrat d’élite sportive à l’ADEPS, on retrouve également Anne Zagré, qui ressort d’une année compliquée marquée par les blessures. Après vingt jours de stage sous le soleil sud-africain, l’athlète de l’Excelsior a enfin retrouvé le plaisir de courir sans douleur.

« Je n’ai pas douté de mon retour mais je commençais à m’impatienter. »

Cette saison, il n’y aura pas d’Euro indoor à Glasgow, « trop prématuré » mais sa préparation est focalisée sur les Championnats du Monde à Doha, « où je veux aller chercher une place en finale. »

Articles à lire : Profession ? Sportif ! - Zagré tourne le dos à la poisse BX1

.

Aller au haut